Au Pérou

Qui est Kamu ?

On m’appelle Kamu, mais mon nom de naissance est Carmen Rosa. Je suis née à Breña, un district de Lima, dans les années 1950, mais je vis à Comas depuis 1958. Je suis la 4eenfant d’une famille de 6, 4 femmes et 2 hommes.

J’ai d’abord étudié en administration des entreprises. Ce diplôme m’a permis de travailler en tant qu’adjointe administrative dans les écoles secondaires pour jeunes filles pendant plusieurs années, soit au Colegio de La Molina et ensuite, au Colegio Presentación de Maria.

Depuis 1985, j’accompagne des groupes de jeunes québécois dans des projets d’initiation à l’aide humanitaire.  Mes responsabilités consistent à trouver des familles d’accueil, identifier des lieux de stage et accompagner ces groupes dans tous les défis liés à ce type de projets.  Mon travail dans les écoles et mon engagement avec les groupes québécois m’ont permis d’entrer en contact avec les jeunes et ainsi voir et identifier les besoins des jeunes filles de ma communauté.

Mon aisance naturelle à entrer en contact avec les jeunes du Pérou et du Québec, ma grande écoute et mon empathie m’amènent à me spécialiser davantage dans l’intervention auprès des jeunes filles. 

J’ai donc fait des études en psychologie éducative et en accompagnement éducatif pour me consacrer entièrement à l’intervention auprès des jeunes filles vivant des difficultés. Par la suite, je me suis spécialisée en intervention de groupe.

C’est à ce moment que mon rêve a pris forme, soit celui d’ouvrir une maison pour venir en aide aux jeunes filles en difficulté, et ce aidée par des Québécoises ayant participé à des projets avec moi.

En 2002, une subvention québécoise de 20 000$ et un groupe de jeunes Québécois, permettent la construction de la Maison de Kamu telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Malgré le temps qui passe, je suis toujours très active, et je poursuis mon engagement auprès des jeunes filles, leur famille, leurs professeurs et leurs proches.

« Notre coeur au service de ceux qui en ont le plus besoin. »

Kamucha

Son pouvoir en nombres depuis 2003

Accompagnements individuels

 

19 697

Assistances médicales

214

Ateliers de prévention, de sensibilisation et de formation

1233

Dépistages ITSS

138

Accompagnements en cas de grossesse précoce

146

6 mai 2019
2009 (07)
trapiche 015

“Selon une enquête officielle datant de 2004, 42% des femmes ont été violentées par leur mari ou leur concubin. Dans les zones rurales, ce chiffre atteint 47%, et il monte à 63% chez les femmes divorcées, séparées ou veuves.”

13% seulement de ces femmes agressées ou brutalisées ont demandé l’aide d’une institution, et moins de 38% ont recherché l’appui de leurs proches.”

92,7% des viols concernent les femmes, dont 66% de moins de 

14 ans.   352 000 avortements par an ont été pratiqués dans des conditions inhumaines et 1 258 femmes péruviennes meurent en couches chaque année.”

Témoignages